FANDOM


Histoire de l'art
Série Arts d'Islam
Périodes
Art omeyyade
Art abbasside
Art fatimide
Iran autonome
Art des Omeyyades de Cordoue
Art des Saljukides d'Iran
Art ayyubide, zangide et atabeg
Art almoravide et almohade
Art de l'Iran mongol
Art turkmène
Art timouride
Architecture et art mamelouks
Art anatolien (XIIIe-XVe siècle)
Art nasride
Art mérinide et hafside
Art safavide
Architecture et art moghols
Art ottoman
Productions
Calligraphie
Architecture
Céramique
Art du métal
Verre

La Wakâla (ou wekalet) d' al-Ghawri (ou al-Ghouri) est un bâtiment commercial édifié au Caire en 1504 - 1505 sur l'ordre du sultan mamelouk Al-Achraf Qansuh Al-Ghouri (r. 1501 - 1516) près de la mosquée al-Azhar. Avec son rab', son immeuble de rapport, la wakâla, faisait partie du waqf du complexe funéraire su sultan. Ce caravansérail urbain permettait donc de financer le fonctionnement d'un complexe qui comprenait, outre sa tombe à deux salles sous dôme, un quttab (l'équivalent d'une école élémentaire), un sabil (une fontaine) et une mosquée. Le complexe, tout comme la wakâla, se trouvait sur la qasaba, une des artères principales du Caire sur laquelle s'élevait déjà nombre de complexes mamelouks, comme celui du sultan Qalâ'un, par exemple.

Architecture Editar

La wakâla s'organise autour d'une cour rectangulaire, accessible depuis une entrée monumentale au nord. Autour, deux étages derrière une arcade servaient de réserves pour les marchandises, tandis que s'élevaient au dessus trois étages d'appartements en triplex dont l'accès se faisait par une autre porte donnant sur la rue. Ce type de caravasérail urbain, dont il existe d'autres exemples au Caire, ainsi que dans les villes d'Alep et de Damas étaient en général organisés selon le type de commerce et la nationalité du commerçant.

Restauration du complexe Editar

Le complexe du sultan al-Ghawri a été fermé pendant sept ans au public afin d'êytre entièrement restauré sous la houlette d'Aymane Abdel-Moneim, directeur du projet de développement et de rénovation du Caire historique et restaurateur du palais de Taz. Des travaux importants ont été entrepris, notamment le creusement de onze puits, pour empêcher des infiltrations d'eau souterraine, le nettoyage des plafonds peints et dorés [1], le renforcement des fondations et l'assèchement d'une citerne de 1 500 m³ d'eau en forme de croix latine. Des sondages au sonar ont été pratiqués dans la salle al-Khanqa, sous laquelle l'épouse et la fille du sultan reposeraient, et mis en évidence des salles souterraines qu'il n'a pas été possible d'atteindre. [2]

Le coût total a dépassé les 20 millions de livres égyptiennes, et le complexe a été inauguré en novembre 2005.

Notes et références Editar

  1. Nous avons rincé les murs colorés par un mélange d’eau et d’alcool, le plafond a été simplement dépoussiéré, mais pour le dôme il fallait fixer ses couleurs » Ahmad Saleh, spécialiste de la restauration des ornementations. source : [www.egyptologues.net/pdf/ bia/bia32/bia32-restauration.pdf]
  2. Les études menées à l'aide de sonar ont décelé des salles souterraines vides et pour y arriver il fallait démanteler le marbre de la salle, mais si nous l’avions enlevé, nous ne pourrions plus le reclasser à cause de son état critique, c'est pour cela que l’idée a été catégoriquement rejetée » Mohamad Bahr, un technicien de la restauration. source : [www.egyptologues.net/pdf/ bia/bia32/bia32-restauration.pdf]

Voir aussi Editar

Liens internes Editar

architecture mamelouke

Liens externes Editar

la wakâla sur archnet.org

Catégorie:Arts d'Islam Catégorie:Le Caire

¡Interferencia de bloqueo de anuncios detectada!


Wikia es un sitio libre de uso que hace dinero de la publicidad. Contamos con una experiencia modificada para los visitantes que utilizan el bloqueo de anuncios

Wikia no es accesible si se han hecho aún más modificaciones. Si se quita el bloqueador de anuncios personalizado, la página cargará como se esperaba.

También en FANDOM

Wiki al azar